loader image

Vendredi: noir de rage, haut en couleur

Lire

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un groupe d’activistes d’Extinction Rébellion se sont mobilisé·es afin de marquer en couleurs la façade de certaines grandes enseignes dans les rues du centre-ville de Fribourg. Pourquoi une telle action ?


Le choix des façades ne s’est pas fait au hasard : en effet, elles appartiennent toutes à des entreprises et banques responsables d’agissements condamnables. Les activistes, après de nombreuses recherches, ont établi un code couleur pour révéler les types d’actes perpétrés par les différentes enseignes. Le vert représente l’écocide (c’est à dire la destruction des milieux naturels), le noir le travail des enfants, le bleu l’esclavage contemporain (soit le travail forcé, sous menace physiques ou psychologiques ; toute forme de déshumanisation ; des entraves à la liberté physique et psychologique des employé·es), et enfin le rouge se rapporte à la maltraitance et à l’exploitation animale.

Le but premier de cette action est d’afficher au grand jour, de manière très visuelle et directe, le fait que ces entreprises et banques participent à la destruction de l’environnement et à de mauvais traitements d’être vivants. En veille du Black Friday ainsi qu’en vue des fêtes de fin d’année, il semblait adéquat de rappeler que ces enseignes, pour certaines expertes en green washing, sont tout sauf exemplaires en termes d’éthique et de durabilité. Le mouvement écologiste appelle la population à boycotter ces entreprises pour se tourner vers des achats plus durables et éthiques et à ouvrir un compte à la Banque Alternative Suisse.

“Nous n’avons pas mis en place tout ça pour le plaisir, mais car nous avons l’impression que tout le monde devrait savoir quels agissements sont indirectement soutenus par les achats que l’on fait” déclare une personne ayant pris part à l’action. Un autre militant ajoute : “Nous ne prendrions pas les risques qu’impliquent une telle action si ce n’était pas par ressenti d’une grande urgence et d’un sentiment d’injustice face à la destruction de notre environnement et à la mort de milliers d’individus au nom du profit”. “On ne peut pas rester les bras croisés à regarder notre avenir nous échapper et laisser les gouvernements prétendre qu’il y a d’autres priorités” ponctue une jeune activiste.

🟩 Vert – Écocide

⬛️ Noir – Travail des enfants

🟥 Rouge -Maltraitance animale

🟦 Bleu – Esclavage moderne

Sources:

MacDonald’s


• Écocide
• Maltraitance animale
• Esclavage moderne


Chaque minute, dans le monde, 2.8 tonnes d’emballages de la marque sont jetées. Seulement un quart des déchets produit dans les McDonald’s français sont recyclé car aucune poubelle de tris n’est mis à disposition des client·es (sauf 76 McDonald’s sur 1500 en France).
https://moralscore.org


McDonald’s ne surveille pas les méthodes d’abatage de ses fournisseurs. L’entreprise a besoin de 500 milions de kg de boeuf par an (pour les Etats-Unis seulement) et de 10milions de volailles pour la France. Les fournisseurs, dans le but de produire toujours plus et toujours moins cher doivent utiliser des méthodes cruelles : entasser par millier dans des caisses de transports, lancé de poulet (pour le déchargement), les poules sont pendues par les pattes, puis paralysés électriquement…
http://defenseanimale.com


Les employé·es ne sont pas assez payé·es : pas de primes de participation (= complément de rémunération sous forme de prime), de 13e salaire, pas d’augmentation pour le travail le
dimanche et la nuit.
https://moralscore.org

H&M


• Écocide
• Travail des enfants
• Esclavage moderne


H&M a fixé un objectif de réduction des GES d’ici 2030, ainsi que l’utilisation de 100% de matériaux recyclés d’ici 2030, mais aucune mesure restrictive n’a été prise et appliquée, donc ces affirmations restent de l’ordre du théorique et aident simplement l’entreprise à se forger une bonne image vis-à-vis des consommateur·rices. De plus, la majorité des matériaux utilisés ne sont pas éco-friendly et le buisness model fonctionne toujours sur le mode intenable de la fast fashion.
https://goodonyou.eco


Quatre chaînes de magasins de vêtements, dont H&M, ont découvert que des enfants syriens travaillaient illégalement dans des usines de leurs fournisseurs en Turquie, suite à une étude publiée lundi 1er février par une ONG britannique.
https://www.business-humanrights.org


Selon un article du journal The Guardian publiée en juin 2018, les pressions impliquées par le système de la Fast Fashion engendrent des abus physique et sexuels sur les femmes travaillant dans des entreprises en Asie, fournissant notamment H&M, selon plusieurs syndicats et groupes de défence des droits humains. Plus de 540 travailleuses dans ces usines (notamment Bangladesh, Cambodia, India, Indonesia et Sri Lanka) ont porté plaintes pour menaces et abus selon deux rapports différents concernant les violences genrées dans les chaînes logistiques de l’industrie textile, publiés par le Global Labour Justice
https://globallaborjustice.org


Selon Turnaroundhm, H&M n’a pas rempli son engagement avec le Bangladesh Fire Safety Accord suite au désastre du Rana Plaza, impliquant de permettre à 850 000 de travailleur-se-s d’accéder au salaire minimum en 2018. H&M est le plus grand acheteur de textile du Bangladesh, où les entreprises paient les salaires les plus minimes au monde actuellement et dont 80% de la force de travail sont des femmes.
https://goodonyou.eco

Burger King


• Écocide
• Maltraitance animale


L’enquête de Mighty Earth a démontré le rôle de la chaîne de fast-food dans la déforestation. En effet, pour pouvoir nourrir tous les animaux qui finiront en steak dans les assiettes des client·es, la multinationale cultive du soja se trouvant sur des pans entiers de forêts tropicales et de savanes boliviennes et brésiliennes auparavant brûlés.
https://www.lemonde.fr

https://www.theguardian.com

http://www.mightyearth.org

Burger King ne cause pas seulement la mort de millions de vaches, boeufs et poules, il est également responsable de la disparition de certaines espèces sauvages comme le jaguar, le paresseux, le tamanoir géant et tous les autres animaux dont l’habitat est menacé.
https://www.theguardian.com

http://www.mightyearth.org

Nespresso


• Écocide
• Travail des enfants
• Esclavage moderne


Chaque année, 20 milliards de capsules de café finissent à la décharge. Nespresso participe activement à cette gigantesque création de déchets, en ne recyclant qu’une capsule sur 5. Le recyclage quand il a lieu, est très énergivore : pour l’Europe, les capsules doivent passer par au moins quatre pays différents pour pouvoir être recyclées.
https://www.lemonde.fr

https://www.theguardian.com


La chaîne Channel 4 a filmé des enfants travaillant 40 heures par semaine dans des conditions exténuantes avec un salaire de misère (l’équivalent d’un café au lait) afin récolter des grains de café pour Nespresso, propriété de Nestlé.
https://www.theguardian.com


Afin d’augmenter les volumes de production, les usines Nespresso d’Avenches, Romont et Orbe ont soumis ses travailleur·ses à des conditions de travail épuisantes. Leurs heures supplémentaires peuvent parfois les mener à travailler jusqu’à 58 heures par semaine, également les week-ends et de nuit, car l’usine tourne 24h/24 et 7 jours/7. Le personnel des usines suisses de Nespresso témoigne d’une diminution de leurs interactions sociales et familiales, de grande fatigue et d’équipe en sous-effectifs chroniques.
https://www.letemps.ch


Une étude menée pour Commerce Equitable France, Max Havelaar et le collectif Repenser les Filière a démontré la responsabilité de Nestlé, et par extension de Nespresso, dans l’appauvrissement des producteur·rices de café d’Amérique latine, d’Afrique et d’Asie.
https://www.lefigaro.fr

Crédit Agricole


• Écocide


Le Crédit Agricole a annoncé en juin 2019 vouloir arrêter de travailler avec des entreprises qui extraient du charbon mais a continué entre temps d’investir dans ce secteur destructeur pour l’environnement.
https://www.ran.org

Starbucks


• Maltraitance animale
• Écocide
• Esclavagisme moderne
• Travail des enfants


Pour la production de ses pâtisseries, muffins, sandwichs et ce dans tous ses établissements, Starbucks utilise des oeufs provenant de poules élevées en cage. Les conditions de vie pour ces animaux sont effroyables.
https://starbucks.stopcruaute.com/

https://www.change.org


Starbucks est un énorme producteur de déchets, ceux-ci se comptent en milliard de tonnes ! Todd Paglia, de l’ONG Stand.earth déclare : « Plus d’un million d’arbres sont coupés chaque année pour produire ces gobelets qui partent à la poubelle. Ça en fait plus de 8 000 chaque minute ». De plus, Starbucks contribue activement au réchauffement planétaire à cause de la déforestation que l’entreprise engendre.
https://www.lemonde.fr

https://www.huffingtonpost.fr

https://www.stand.earth

https://www.huffpost.com


Les conditions de travail sont extrêmement pénibles au sein de l’établissement. Il faut être constamment à l’écoute des client·es, jouer une joie de vivre constante. Un employé a déclaré avoir des conditions de travail rudes : un tiers de son temps est consacré au ménage, ses horaires sont instables, son travail le stresse à cause de la rentabilité dont il doit faire preuve, il ressent une sévère fatigue physique et reçoit le salaire minimum français.
https://www.lemonde.fr


L’émission britannique Dispatches a capturé des images au Guatemala montrant des enfants de moins de 13 ans travailler dans les fermes de café fournissant Starbucks.
https://www.theguardian.com

https://www.letemps.ch

https://www.huffpost.com

https://dt.gl

Crédit Suisse


• Écocide


Selon le Banking On Climate Change fossil fuel finance report 2020, ainsi que des reports d’organismes internationaux tels que Greenpeace, Crédit Suisse investit de manière massive dans les énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon), soit plusieurs centaines de milliards. Or on sait que les énergies fossiles sont très polluantes car elles rejettent énormément de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, qui est un gaz à effet de serre, étant donc principalement responsables du réchauffement climatique. De plus, leur rareté mènent à des tensions géopolitiques (ex: Guerre en Irak)
https://www.greenpeace.ch

https://www.ran.org


Selon le site de la campagne discreditsuisse.ch, l’enseigne investi également dans le financement de forages arctiques.
https://discreditsuisse.ch

UBS


• Écocide


Selon le Banking On Climate Change fossil fuel finance report 2020, ainsi que des rapports d’organismes internationaux tels que Greenpeace, UBS investit des centaines de milliards dans les combustibles fossiles, matériaux très polluants car rejetant énormément de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, qui est un gaz à effet de serre, donc principales responsables du réchauffement climatique. De plus, la rareté de ces matériaux, mènent à des tensions géopolitiques (ex: Guerre en Irak)

https://www.ran.org

https://www.greenpeace.ch

Socfin


• Écocide
• Animaux


Selon un rapport de Greenpeace, Socfin serait responsable de forte déforestation, qui est le deuxième élément émettant le plus de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, et qui détruit également tout un écosystème, incluant la faune, la flore, ainsi que les humain·es y vivant,
avec toutes les désastreuses implications physiques, mentales et spirituelles qui y sont liées.
https://breadforall.ch

https://www.lemonde.fr

https://www.goodplanet.info

https://www.asso-sherpa.org

8 Comments

    • J’espère que vous serez bientôt jugé pour association de malfaiteurs! Un tel vandalisme demeure intolérable. Que justice soit faite! Nota bene

  1. Bonjour,
    J’ai lu l’article, les 4 thèmes sont primordiaux, à la première lecture l’action semble louable.
    Après je me questionne, si je ne fais pas partie de XR, que je ne reçois pas cette information dans wire, quelle possibilité ai-je de découvrir en passant devant les bâtiments maculés l’objectif de la démarche ?

    Est-ce que les enseignes et les sociétés visées par l’action ont reçu le manifeste d’XR pour cette action ?

    Ma crainte est que le but de la démarche ne remonte pas à la surface et que l’objectif de dénoncer auprès du public les récriminations recensées par XR vis à vis de ses sociétés ne soit pas atteint…

    En dernier lieu, il y a le dommage aux bâtiments et à la propriété…
    Est-ce éthique, équitable, utile, de détruire pour dénoncer des destructions, des abus, de l’exploitation humaine ?

    • memme si vous ne fait pas parti de XR vous avait reuci de lire finalment cet article. Doncue vous et informez. J esperè que vous et exemplaire, et ne pas une exepton.

      Si c est dificil a effacer, ca va aumetner la visibilite i.e. l’efficaccite de l’action.
      Souvent on est oblige-è-s à écouter la conte de la reglage automatique du marché libre. Une telle procès ne peux pas se deruler, sans informer les clients. Danque, mem en sens capitalist, une telle action est joust et necessair, ce qui legitimis l action memme du oint de vu des enterprises touches. Le couleur , mem si il st permanent, serait pas inpossible a enlever, donque ca n est pas une destruction.
      En plus fribourg est deja ace gris (specialment en hivert) le couleur fera du plesir, dans ses temps asse dures.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.